Outiref

Audit de l'URL : https://www.lozzoo.com/ (07/12/2017 - 16:43:22)

Le contenu de votre balise Title est le suivant :

Lozzoo - Toutes les infos utiles

Le titre de votre page contient 32 caractères et 6 mots.

Votre titre est trop court. N'hésitez pas à le rallonger pour atteindre 10 à 12 mots.

Google (desktop) coupe actuellement les titres à 600 pixels. Votre balise Title fait 272 pixels.
Son contenu s'affichera donc totalement.

Code HTML détecté :
<title>Lozzoo - Toutes les infos utiles</title>

Les conseils d'Outiref

Le titre de vos pages est l'un des critères de pertinence les plus importants pour les moteurs de recherche à l'heure actuelle. Soignez-le bien ! Par exemple, évitez les titres du type "Bienvenue sur notre site web", pas assez représentatifs du contenu de vos pages.

Le contenu de la balise Title est repris par les moteurs dans leurs résultats de recherche. Soignez-le bien et faites en sorte qu'il soit "sexy" si vous voulez être cliqué !

Le titre de votre page doit contenir entre 10 et 12 mots, les plus représentatifs possibles du contenu de la page.

Si vous voulez que votre titre soit entièrement repris dans les résultats de Google (sans être coupé : "..." à la fin), ne dépassez pas les 70 caractères. En fait, pour être plus précis, Google "coupe" actuellement les titres dans ses résultats à 600 pixels (un "i" prend moins d'espace en largeur qu'un "B" par exemple). Si le contenu de la balise Title de votre page fait plus de 600 pixels, Outiref vous en avertit ci-dessus. Mais rien ne vous empêche de faire des titres plus longs (tout le contenu de la balise Title est lu par Google). L'essentiel est qu'il soit "sexy" sur 600 pixels (ce qui correspond en moyenne à 70 caractères).

Chaque page de votre site doit proposer un titre différent et représentatif du contenu qui y est proposé.

Sur une page d'accueil, placez le nom du site au début. Sur les autres pages, placez le nom du site à la fin de la balise.

Bien évidemment, chaque page de votre site doit proposer un titre... :-)

Evitez les répétitions de mots séparés par une virgule : proposez une vraie phrase, plus incitative au clic pour l'internaute dans les résultats du moteur.

Attention à ne pas répéter plus de 2 fois le même mot dans le titre (et la répétition d'un même mot dans un Title ne vous donne pas plus de "poids" SEO).

Ne proposez pas dans vos pages de titre entièrement en majuscules, voire entièrement en minuscules. Préférez l'écriture dite "Chameau", qui facilite la lecture par l'internaute dans les résultats du moteur (chaque mot a son initiale en majuscules : https://fr.wikipedia.org/wiki/CamelCase) Exemple :

Code HTML d'une balise Title : <title>Votre titre</title>

Le contenu de votre balise Meta Description est le suivant :

Toutes les infos utiles

La balise "Meta Description" de votre page contient 23 caractères et 4 mots.

Votre description est trop courte. N'hésitez pas à le rallonger pour atteindre 200 à 300 signes (caractères espaces compris).

Code HTML détecté :
<meta name="description" content="Toutes les infos utiles">

Les conseils d'Outiref

Les balises "Meta Description" ne sont pas un critère de pertinence pour les moteurs de recherche. Elles servent à afficher un texte de présentation dans les résultats de recherche :

Historiquement, on estime qu'une balise "Meta Description" doit comporter environ 150 signes (caractères espaces compris), puisque c'est la taille par défaut du résumé proposé par Google dans ses pages de résultats. Cependant, la taille de ce résumé augmentant avec le nombre de mots clés dans la requête (une requête comprenant 5 à 6 mots clés affiche sur Google des résumés pouvant atteindre 300 signes) et Google n'affichant le contenu de la balise meta "description" que si la requête tapée s'y trouve, on recommande aujourd'hui des balises meta "description" de 200 à 300 signes.

Essayez donc de placer dans les 150 premiers signes les mots clés importants pour votre référencement, car sinon Google risque de ne pas afficher le contenu de cette balise dans ses résultats.

Faites une vraie phrase, ne proposez pas une suite de mots séparés par une virgule. Proposez un texte vendeur, "sexy", qui incitera l'internaute à cliquer sur votre lien.

Chaque page de votre site doit avoir une balise "Meta Description" différente, différentiante et assez longue.

Code HTML d'une balise meta "description" : <meta name="description" content="Votre description ici">

Votre page n'a pas de balise meta Keywords ou elle est vide

Les conseils d'Outiref

Attention : les balises "Meta Keywords" ont aujourd'hui une importance quasi nulle dans le cadre d'un référencement de site web :

  • - Google ne la lit pas (et ne la lira jamais !).
  • - Ses challengers (Bing, Yahoo!) semblent encore la lire mais lui attribuent un poids extrêmement faible, ce qui réduit son utilité à néant.

La balise meta "keywords" est emblématique du référencement sur le Web des années 90 sur le moteur AltaVista. Nous sommes actuellement au troisième millénaire !

Mais sa présence n'est pas négative (hormis le fait que vous indiquez ici à vos concurrents les mots clés sur lesquels vous travaillez...).

Essayez d'y proposer plusieurs orthographes (accentuation, singuliers, pluriels, masculins, féminins, etc.) pour vos mots clés : referencement, référencement, etc.

N'oubliez pas les fautes d'orthographes éventuelles que les internautes peuvent faire en tapant par exemple votre nom ou ceux de vos produits.

En règle générale et de façon "historique", on estime qu'une balise "Meta Keywords" ne doit pas comporter plus de 100 mots ou de 1 000 caractères, la première limite atteinte étant la bonne. Mais une vingtaine de mots est largement suffisante.

Il est d'usage de séparer les mots par une virgule suivie d'un espace (mais il existe plusieurs "écoles". Dans les faits, tout le monde s'en fiche et Google le premier).

Bref, ne vous en faites pas trop pour cette balise. Mettez-la, ne la mettez pas, il y a 99,999999% de chances que le résultat soit identique (100% sur Google). Mais certains aiment le vintage :-)

Code HTML d'une balise meta "keywords" : <meta name="keywords" content="mot clé 1, mot clé 2, mot clé 3">

https://www.lozzoo.com/

L'URL fait 23 caractères

Votre URL ne contient ni undescore (tiret bas) ni caractère accentué, ce qui est une bonne chose.

Les conseils d'Outiref

Globalement, la règle est simple : en lisant l'URL, on doit comprendre ce que propose la page en question. Si c'est le cas, tout va bien !

Essayez de séparer les mots distincts dans votre URL par des tirets hauts et non pas par des undescores (tirets bas) : vente-dvd-france.com/harry-potter/ est préférable à ventedvdfrance.com/harrypotter/ ou vente-dvd-france.com/harry_potter/.

Evitez les mots accentués et caractères diacritiques, tout comme les espaces : vente-dvd-france.com/jérôme-chalançon/ ou vente-dvd-france.com/harry%20potter/.

Essayez, dans la mesure du possible, d'y inclure des mots clés représentatifs de votre activité. Par exemple : www.votresite.com/disques/jazz/sidney-bechet.html est préférable à : www.votresite.com/agfert56?jk/ azv66q=po,,78.html

Si vous pouvez faire terminer vos URL par une extension de type .html, .php ou tout autre indication, cela pourra vous aider.

Evitez les points d'interrogation (?) et les esperluettes (&) dans l'intitulé des URL.

Ne donnez pas un poids trop fort à l'optimisation de vos URL pour Google. De nombreuses pages sont très bien référencées avec des URL peu ou pas du tout optimisées.

La longueur de l'URL et le nombre de répertoires (ainsi que leur intitulé) n'a qu'un rôle infime, voire nul. La page à l'URL www.vente-dvd-france.com/dvd/sagas/harry-potter/version-francaise/harry-potter-ecole-des-sorciers.html aura peu ou prou le même référencement que la même page à l'URL www.vente-dvd-france.com/harry-potter-ecole-des-sorciers.html.

h3
Paris, symbole de l’élégance française
h3
Gérer soi-même sa location immobilière, l’importance du diagnostic Il est pratique de confier la gestion de sa location à une agence professionnelle. Cependant, les frais de gestions peuvent être exorbitants, même si cela dépend de l’agence elle-même. Face à cette situation, gérer soi-même sa location peut être la meilleure solution. De nombreux propriétaires gèrent seul leur location immobilière pour faire des économies et optimiser la rentabilité de leur investissement immobilier. D’ailleurs, on dit qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Gérer sa location seul passe par des diverses étapes, les diagnostics obligatoires, l’annonce de bail, le choix du locataire et la conclusion du contrat. Les diagnostics obligatoires de l’état du logement Avant de mettre en location son immobilier, l’effectuation d’un diagnostic est obligation selon la législation immobilière encore en vigueur. Il consiste à vérifier si le logement respecte les consignes stipulées par la loi inscrite en matière de location immobilière et d’assurer la sécurité de l’occupant. Parmi les diagnostics obligatoires, Il y a d’abord la technique relatif à la performance énergétique, au constat des risques d’exposition au plomb et technologiques. Il existe également ce qu’on appel un diagnostic gaz et électricité et celui de la surface habitable de la maison. Notons que le dossier, ou le rapport de diagnostique figure dans le contrat de bail immobilier. Il figure parmi les conditions de validité du contrat lui-même. Pourquoi les locataires exigent le diagnostic De nos jours, les locataires sont très exigent sur ces point. Comme on vient de dire en dessus, cela garantisse leur sécurité. C’est en ce diagnostic qu’on peut comprendre le vrai état de la maison ainsi que les infrastructures dedans. Les futures locataires ont besoin de ce dossier pour prévoir s’ils peuvent ou pas bien profiter des équipements obligatoires de la maison ou s’ils ont besoin de faire des réparations et des achats. Ils considèrent dans ce cas : les branchements électriques, la qualité des tuyauteries en gaz etc…. Ainsi, le tenu des diagnostics n’est pas seulement d’ordre réglementaire mais il est aussi indispensable pour attirer plus de nombres possibles de personnes en quête de logement locatif. Pour plus d’info sur le diagnostic immobilier, consulter les astuces et conseils qu’on met à la disposition de tous ceux qui souhaitent gérer seul sa propriété immobilière.
h3
Le manager de transition, un allié pour booster l’entreprise
h3
Une colonie de vacances pour le printemps
h3
Le tarif d’un transporteur
h3
Les sacs à dos cabine avion préférés des voyageurs en 2017
h3
Les choses à faire aux environs du Delta du Mékong
h2
Comment se maquiller lorsqu’on porte des lunettes
h2
Paris, symbole de l’élégance française
h2
Tigrou, l’un des personnages les plus attachants de l’univers Disney
h2
Choisir un professionnel pour réussir son team building
h2
Gérer soi-même sa location immobilière, l’importance du diagnostic Il est pratique de confier la gestion de sa location à une agence professionnelle. Cependant, les frais de gestions peuvent être exorbitants, même si cela dépend de l’agence elle-même. Face à cette situation, gérer soi-même sa location peut être la meilleure solution. De nombreux propriétaires gèrent seul leur location immobilière pour faire des économies et optimiser la rentabilité de leur investissement immobilier. D’ailleurs, on dit qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Gérer sa location seul passe par des diverses étapes, les diagnostics obligatoires, l’annonce de bail, le choix du locataire et la conclusion du contrat. Les diagnostics obligatoires de l’état du logement Avant de mettre en location son immobilier, l’effectuation d’un diagnostic est obligation selon la législation immobilière encore en vigueur. Il consiste à vérifier si le logement respecte les consignes stipulées par la loi inscrite en matière de location immobilière et d’assurer la sécurité de l’occupant. Parmi les diagnostics obligatoires, Il y a d’abord la technique relatif à la performance énergétique, au constat des risques d’exposition au plomb et technologiques. Il existe également ce qu’on appel un diagnostic gaz et électricité et celui de la surface habitable de la maison. Notons que le dossier, ou le rapport de diagnostique figure dans le contrat de bail immobilier. Il figure parmi les conditions de validité du contrat lui-même. Pourquoi les locataires exigent le diagnostic De nos jours, les locataires sont très exigent sur ces point. Comme on vient de dire en dessus, cela garantisse leur sécurité. C’est en ce diagnostic qu’on peut comprendre le vrai état de la maison ainsi que les infrastructures dedans. Les futures locataires ont besoin de ce dossier pour prévoir s’ils peuvent ou pas bien profiter des équipements obligatoires de la maison ou s’ils ont besoin de faire des réparations et des achats. Ils considèrent dans ce cas : les branchements électriques, la qualité des tuyauteries en gaz etc…. Ainsi, le tenu des diagnostics n’est pas seulement d’ordre réglementaire mais il est aussi indispensable pour attirer plus de nombres possibles de personnes en quête de logement locatif. Pour plus d’info sur le diagnostic immobilier, consulter les astuces et conseils qu’on met à la disposition de tous ceux qui souhaitent gérer seul sa propriété immobilière.
h2
Pourquoi utiliser la motion design ?
h3
Rechercher
h3
Artisanat
h5
Un support en bâche pour une campagne publicitaire réussie
h5
Fusible : utilité et remplacement
h5
Conseils des plombiers: conservez votre salle de bain en bon état
h3
Décoration
h5
Que choisir entre une maison bois traditionnelle et une maison contemporaine??
h5
Le bureau d’un enfant : comment le choisir ?
h5
Choisir un designer pour la réalisation d’un projet de décoration
h3
Maison
h5
Gérer soi-même sa location immobilière, l’importance du diagnostic Il est pratique de confier la gestion de sa location à une agence professionnelle. Cependant, les frais de gestions peuvent être exorbitants, même si cela dépend de l’agence elle-même. Face à cette situation, gérer soi-même sa location peut être la meilleure solution. De nombreux propriétaires gèrent seul leur location immobilière pour faire des économies et optimiser la rentabilité de leur investissement immobilier. D’ailleurs, on dit qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Gérer sa location seul passe par des diverses étapes, les diagnostics obligatoires, l’annonce de bail, le choix du locataire et la conclusion du contrat. Les diagnostics obligatoires de l’état du logement Avant de mettre en location son immobilier, l’effectuation d’un diagnostic est obligation selon la législation immobilière encore en vigueur. Il consiste à vérifier si le logement respecte les consignes stipulées par la loi inscrite en matière de location immobilière et d’assurer la sécurité de l’occupant. Parmi les diagnostics obligatoires, Il y a d’abord la technique relatif à la performance énergétique, au constat des risques d’exposition au plomb et technologiques. Il existe également ce qu’on appel un diagnostic gaz et électricité et celui de la surface habitable de la maison. Notons que le dossier, ou le rapport de diagnostique figure dans le contrat de bail immobilier. Il figure parmi les conditions de validité du contrat lui-même. Pourquoi les locataires exigent le diagnostic De nos jours, les locataires sont très exigent sur ces point. Comme on vient de dire en dessus, cela garantisse leur sécurité. C’est en ce diagnostic qu’on peut comprendre le vrai état de la maison ainsi que les infrastructures dedans. Les futures locataires ont besoin de ce dossier pour prévoir s’ils peuvent ou pas bien profiter des équipements obligatoires de la maison ou s’ils ont besoin de faire des réparations et des achats. Ils considèrent dans ce cas : les branchements électriques, la qualité des tuyauteries en gaz etc…. Ainsi, le tenu des diagnostics n’est pas seulement d’ordre réglementaire mais il est aussi indispensable pour attirer plus de nombres possibles de personnes en quête de logement locatif. Pour plus d’info sur le diagnostic immobilier, consulter les astuces et conseils qu’on met à la disposition de tous ceux qui souhaitent gérer seul sa propriété immobilière.
h5
Nos Maisons Pierre avispour votre envie de construire
h5
Baie vitrée : invitez la lumière dans votre salon
h3
Mode
h5
Camoufletoi, la boutique des soldats
h5
Comment choisir et porter son pull homme ?
h5
Comment gagner de l’argent avec son blog de mode ?
h3
Beauté
h5
Comment blanchir sa peau grâce à des crèmes éclaircissantes ?
h5
Compléments alimentaires et shampoings pour la pousse des cheveux
h5
Peut-on rester belle et fraiche en été ?
h3
Voyages
h5
Paris, symbole de l’élégance française
h5
Une colonie de vacances pour le printemps
h5
Les sacs à dos cabine avion préférés des voyageurs en 2017
h3
Catégories
h3
Articles les plus vus
h3
Navigation
h3
Contactez-nous
h3
Statistiques
h3
Sondages

Les conseils d'Outiref

La structuration en balises Hn doit globalement décrire le contenu de la page. D'une façon générale, est-ce qu'en lisant le contenu des balises Hn ci-dessous, je comprends de quoi parle la page ? C'est la question essentielle...

Une balise H1 peut contenir 5 à 7 mots descriptifs et parfaitement décrire ce que propose la page (son contenu est souvent assez proche du début du Title).

On peut sauter des niveaux de Hn (passer de H3 à H6 par exemple).

En pratique, les niveaux Hn peuvent ne pas se suivre (on peut mettre un H6 avant un H1 par exemple), même s'il est plus "propre" et logique de les agencer de façon logique.

On peut mettre plusieurs balises H1 dans une même page, mais il est souvent plus logique de n'en mettre qu'une, représentant le titre éditorial du document.

Champs lexicaux de la page

    Champs principaux

  • diagnostics immobiliers obligatoires
  • diagnostics obligatoires
  • diagnostics techniques immobiliers
  • diagnostic dpe
  • diagnostic de performance énergétique
  • diagnostic location
  • tous les diagnostics

    Champs secondaires

  • propriétaire bailleur
  • obligations du bailleur
  • signature du bail
  • diagnostic électricité
  • dossier de diagnostic technique
  • diagnostic termites
  • bon manager
  • loi boutin
  • diagnostic
  • obligations du locataire
  • état des lieux
  • diagnostic assainissement
  • ernt
  • état parasitaire
  • locataire
  • promesse de vente
  • bail de location
  • diagnostics techniques
  • comment gagner de l argent
  • code de la construction

Optimisez sémantiquement votre texte avec

Mots clés

Mots clés uniques : 1279

24
pour
1.88 %
24
location
1.88 %
18
diagnostic
1.41 %
12
diagnostics
0.94 %
12
être
0.94 %

Expressions de 2 mots-clés : 908

7
même sa
0.77 %
7
de l
0.77 %
6
location immobilière
0.66 %
6
besoin de
0.66 %
6
le diagnostic
0.66 %

Expressions de 3 mots-clés : 538

7
même sa location
1.3 %
6
de la maison
1.12 %
5
gestions peuvent être
0.93 %
5
même si cela
0.93 %
5
dépend de l
0.93 %

Les conseils d'Outiref

Vérifiez dans la liste de mots clés ci-dessus si la cohérence sémantique de votre page est bonne (les mots clés affichés correspondent-ils au contenu de la page, le décrivent-ils bien ?). Sinon, retravaillez votre contenu pour faire apparaître les principaux sujets que vous désirez évoquer dans votre page.

Les champs sémantiques de la page sont fournis par notre partenaire 1.FR. Un test de votre page sur ce site vous fournira de nombreuses indications sur les champs sémantiques à mettre en valeur ou à éliminer de vos contenus.

Balise meta "Robots" : NON

Balise "Canonical" : https://www.lozzoo.com/

Balises "Hreflang" : NON

Nombre d'images : 33

Nombre d'images ayant un attribut ALT rempli : 33

Nombre d'images ayant un attribut ALT vide ou absent : 0

Nombre de liens sortants : 104

Nombre de liens sortants internes : 104

Nombre de liens sortants externes : 0

Les conseils d'Outiref

La balise meta "robots" indique aux moteurs de recherche ce qu'ils doivent faire dans la page. Voici les principales formes qu'elle peut avoir :

  • - index : le moteur va indexer le contenu de la page.
  • - noindex : le moteur n'indexera pas le contenu de la page (il l'ignorera).
  • - follow : le moteur va suivre les liens sortants de la page pour trouver d'autres pages.
  • - nofollow : le moteur ne suivra pas les liens sortants de la page pour trouver d'autres pages.
  • - all : équivalent de "index,follow".
  • - none : équivalent de "noindex,nofollow".
  • - Absente : équivalent de "index,follow".
Plus d'infos ici.

La balise Canonical sert à éviter le phénomène de duplicate content. Plus d'infos ici.

Les balises Hreflang servent à indiquer au moteur la langue et le pays-cible d'une page. Plus d'infos ici.

Les attributs ALT sont en règle générale pris en compte comme du texte par les moteurs de recherche, même si leur importance est assez faible. Le texte qui y est inséré peut cependant servir également aux moteurs de recherche d'images pour indexer et reconnaître vos fichiers graphiques.

Lorsque vous faites des liens sortants (internes ou externes), essayez de les faire pointer vers des contenus connexes et ayant du sens par rapport au contenu de votre page.

Trust Flow

15

Citation Flow

33

BackLinks : 1


Données fournies par Majestic®

Les conseils d'Outiref

Le TF (Trust Flow) est un indicateur (note sur 100) qui donne une indication sur la qualité des liens qui pointent vers votre site. Il symbolise la capacité d’une page à vous transmettre de la confiance. Comment interpréter le TF ?

Le CF (Citation Flow) est un indicateur (note sur 100) qui donne une indication sur la quantité des liens qui pointent vers votre site. Plus une page a un Citation Flow élevé, plus elle est en mesure de vous apporter de la popularité. Comment interpréter le CF ?

Un backlink est un lien venant d'un autre site (un autre nom de domaine) et pointant vers votre site.

Toutes ces données sont fournies par notre partenaire Majestic.

Code HTTP renvoyé : 200

En-tête HTTP :

HTTP/1.1 200 OK
Date: Thu, 07 Dec 2017 15:43:23 GMT
Server: Apache
Link: <https://www.lozzoo.com/wp-json/>; rel="https://api.w.org/"
Content-Type: text/html; charset=UTF-8

Adresse IP du serveur : 196.203.63.106

Pays du serveur : Tunisia tn

Voir le Code Source html

Les conseils d'Outiref

Le code HTTP correspond à la réponse du serveur lors de la demande d'une URL. Les codes les plus courants sont :

  • - 200 : Ok, il existe une page à l'URL demandée.
  • - 404 : Pas de page Web à l'URL demandée (Page not found, URL not found).
  • - 301 : Redirection définitive.
  • - 302 : Redirection temporaire.
Vous trouverez la liste complète des codes HTTP ici.

L'en-tête HTTP liste toutes les indications qui sont fournies par votre serveur au navigateur de l'internaute lors d'une demande d'URL et donc également au robot des moteurs de recherche.

Le pays du serveur peut avoir une certaine importance. Essayez toujours d'avoir un hébergement situé dans le pays-cible que vous visez (par exemple la France), surtout si votre site dispose d'une extension générique (.com, .net, .org...). Cela aura moins d'importance si votre site dispose d'une extension géographique (.fr, .de, .ch, .be, .uk...).

Auditer une autre URL